Structure de fonctionnement

La bonne marche de notre école dépend de l’apport d’une multitude d’entités qui forment la structure organisationnelle de la CSDM.

La Commission scolaire de Montréal

L’école Ludger-Duvernay fait partie de la Commission scolaire de Montréal (CSDM).

La CSDM est la plus importante commission scolaire du Québec. Elle compte près de 110 000 élèves, jeunes et adultes, plus de 8000 enseignants, et quelque 200 établissements d’enseignement.

La commission scolaire est une structure intermédiaire entre le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) et les établissements scolaires.

Le conseil d’établissement (CÉ)

Chaque école possède un conseil d’établissement, constitué d’un nombre égal de parents et de membres du personnel. Y siègent aussi, mais sans droit de vote, des membres de la communauté et au secondaire, des élèves du second cycle.

Le conseil, qui est toujours présidé par un parent, a un rôle décisionnel sur plusieurs questions comme l’élaboration, la réalisation et l’évaluation du projet éducatif de l’école, les modalités d’application du régime pédagogique, le temps attribué à chaque matière, etc. Le conseil d’établissement donne aux écoles une plus grande autonomie et permet aux parents de jouer un rôle actif au sein des établissements.

Membres du conseil d’établissement

Présidente Marie-Ève Sirois-Vaillancourt
Parents et membres Kledou Coulibaly parent
Sanae Hajji, parent
Mariève Sirois-Vaillancourt, parent
Lulu Cornellier, parent
Maurice Collène, parent
Linda Leblanc , professionnelle
Francine Després, responsable SDG
Perrine Waroccquier, professionnelle
Rachel Fontaine, enseignante
Alexandre Latour, enseignante
Simon Poulin, TES
Martine Duguay, directrice (Jonathan Brodeur par intérim)

Assistez aux séances du conseil d’établissement!

Vous voulez en savoir plus sur le CÉ, assistez aux rencontres, cliquez ici.

Votre commissaire

Le commissaire est très présent dans le milieu des écoles. Il exerce un pouvoir d’initiative et de représentation. Parce qu’il prend à cœur son rôle démocratique, il s’informe de vos besoins et répond à vos demandes.

Les comités de quartier

Les comités de quartier scolaire sont composés de plusieurs acteurs d’un même quartier : la direction de chacune des écoles, la présidence des conseils d’établissement, le ou la commissaire, la direction du réseau concerné, et éventuellement d’autres membres de la communauté du quartier. Bref, il s’agit d’une gouvernance scolaire incluant tous les acteurs locaux qui interviennent de manière directe ou indirecte en éducation.

Les comités de quartier ont à cœur le bien-être et la réussite de tous les élèves du quartier. Ils se préoccupent aussi de la cohésion sociale, du rôle joué par les parents, des défis socioéconomiques de la communauté.

Ils identifient les principaux enjeux du quartier et mobilisent des ressources financières et humaines. Il ressort de cette concertation des projets structurants et porteurs qui aideront les enfants.

Exemples de projets

Les projets, fort variés, visent toujours une réalité bien spécifique du quartier. Mentionnons par exemple le développement sportif des jeunes, l’aide à la francisation des parents immigrants, le resserrement des liens avec les familles, la sécurité aux abords des écoles, etc.

L’Organisme de participation des parents (OPP)

Les parents peuvent constituer un Organisme de participation des parents (OPP) afin de favoriser leur participation à l’élaboration, à la réalisation et à l’évaluation périodique du projet éducatif de l’école. L’OPP pourra être consulté par les parents qui siègent au conseil d’établissement ou il pourra décider de leur donner son avis sur toute question concernant les parents. Souvent, ces parents bénévoles organisent des campagnes de financement pour soutenir les activités et les projets éducatifs de leur école.